L’origine des machines à sous

Vielle de deux siècles, la machine à sous reste un incontournable en matière de jeux de hasard
La « bandit-manchot » est la première machine à sous qui a vu le jour en 1887 sous l’initiative de Charles Frey. Dans la ville de San Francisco, cet inventeur très ingénieux a mis au point un mécanisme automatique très simple à utiliser qui permettait de générer facilement de nombreux gains en cumulant des symboles identiques. Les jeux dans les casinos ont connu depuis lors une forte expansion qui n’a cessé de se développer au cours des années et même jusqu’à ce jour.

La « Bandit-Machot » était donc une machine à sous composée de trois rouleaux qui disposait chacun de cinq symboles, à savoir : un fer à cheval, un pique, un carreau, une cloche et un cœur qui a connu un réel succès durant les années 20. Or, la Prohibition a totalement interdit les jeux de casinos, mais seulement n’a pas empêché certains petits distributeurs de bonbons de survivre en utilisant ce principe avec des symboles de fruits comme la fraise, la banane ou encore la cerise et le melon que l’on peut toujours retrouver sur certaines machines à sous de nos jours. Face à une telle renommée, ces machines à sous mécaniques à plusieurs rouleaux ont été très utilisées jusque dans le courant des années 60 pour divertir les gens en leur faisant gagner des gains parfois très gros. Au cours des années 70 et plus précisément des années 80, ces machines à sous mécaniques ont été progressivement remplacées par des machines à sous électromécaniques puis par des machines à sous sous vidéo afin d’apporter toujours plus de nouvelles performances et de plaisir de jeu aux joueurs aimant défier le hasard.

En France, les machines à sous sont autorisées depuis 1986 mais ce n’est qu’à partir de 1992 qu’elles ont connu leur véritable essor en envahissant totalement le pays. Il faut savoir qu’à ce jour, seulement six casinos ne possèdent pas de machines à sous sur 176 qui ont été répertoriés. Ce qui prouve à quel point les machines à sous sont devenues le jeu de casino et de hasard préféré des Français. Plus de 17 000 machines sont dispatchées à travers la France, chacune générant des revenus colossaux allant jusqu’à 150 000 euros par an et par machine.

Le dernier plus gros record de gain remporté avec une machine à sous remonte en 2007 et s’est déroulé dans la ville d’Enghien-les-Bains. Le montant gagné est de 1,6 millions d’euros alors que le précédent record était de 1,3 millions d’euros, au cours de l’année 1993.

Avec l’arrivée massive des nouvelles technologies et du numérique, les machines à sous se développent maintenant sous l’ère virtuelle car il est possible de jouer directement en ligne. En quelques clics de souris, il est possible de défier le hasard et de remporter des sommes très élevées en décrochant un Jackpot progressif. Les machines à sous ont été créées pour divertir les gens et leur permettre de remporter de l’argent tout en s’amusant. Depuis près de deux siècles, elles sont su s’imposer à travers le monde et dans les plus grands casinos qui en fait leur véritable cheval de course. Il existe une grande variété de machines à sous afin de toujours mieux aux attentes et aux exigences d’une clientèle qui ne cesse de s’étendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *